BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Les philosophes prétendent que le Qor’ân est venu avec un discours, une introduction, des persuasions convaincantes pour la majorité des gens. Ils prétendent que les rhétoriciens (parmi eux) ont apporté la dialectique, et qu’ils sont parmi les gens de la preuve exacte, alors que la réalité des choses est qu’ils sont plus éloignés des preuves transcendantes que les rhétoriciens. Ces derniers sont plus savants qu’eux dans les domaines du savoir et des preuves en référence à la théologie et universaux (Kouliyât).

Cependant, les philosophes se sont distingués par les recherches approfondies et minutieuses qu’ils ont menées dans les sciences naturelles, contrairement à la théologie où ils font preuve de la plus grande ignorance parmi les gens, et sont les plus éloignés dans la connaissance de la vérité. Quand Aristote leur maître en la matière, parle de théologie, ses paroles sont rares mais regorgent d’erreurs, à l’exemple de la chair d’un chameau maigre posée sur le sommet d’une montagne escarpée : une montagne difficile à escalader et un chameau dépourvu de chair grasse difficile à distinguer. [1]


[1] Madjmou’ El-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 19/16

0 Shares:
1 comment
  1. What’s up everyone, it’s my first visit at this website, and piece of
    writing is really fruitful in support of me, keep up posting such content.

    Take a look at my web page: Debora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi ces articles :