BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahouALLÂH) a dit : tous les envoyés ont commencé leur prêche par l’adoration à Allâh, comme Noûh (paix sur lui) et les autres prophètes venus après lui, tous ont dit : « Adorez Allâh. » [1]

Tous les prophètes ont dit à leur peuple avant toute chose : « Adorez Allâh. » Ils ont commencé par le Tawhîd. C’est de cette manière que les envoyés ont débuté leur prêche par le Tawhîd et la réforme dans le domaine de la Croyance. Et c’est après cela, qu’ils traitaient des sujets autres liés à la religion. Ceux qui délaissent l’appel au Tawhîd, traitent de sujets annexes liés à la religion, mais cela contredit l’appel de base des envoyés. Lorsque les sociétés, les compagnies, les orateurs aujourd’hui, ne donnent pas d’importance au Tawhîd, et n’appellent pas les gens au Tawhîd, alors qu’ils sont témoins du polythéisme dans lequel tombent les gens, et qu’ils ne le condamnent pas, c’est de cette manière qu’ils contredisent le prêche des envoyés d’Allâh. Le premier degré dans le prêche à Allâh, et qui constitue le début essentiel dans l’appel à Allâh, est le prêche du Tawhîd et de l’interdiction du polythéisme [Chirk].

Tout collectif, et tout prêcheur orateur qui ne donne pas d’importance et de priorité dans l’appel au Tawhîd et dans l’interdiction du polythéisme, son prêche sera à perte et caduque, et il n’aboutira jamais. Car ce dernier contredit l’appel des envoyés, bien plus encore, ces prêcheurs empêchent le prêche véritable du Tawhîd, car ils disent : « N’éloignez pas les gens, laissez-les dans leur croyance, réunissons-nous sur ce sur quoi nous sommes d’accord. » Et ils s’excusent les uns les autres sur leurs divergences, en donnant priorité à l’union uniquement. Mais cela n’a aucun effet bénéfique, car l’union authentique n’est possible que sur le Tawhîd. Car si l’union se fait en dehors du Tawhîd, cela est impossible et ressemble à ce qui a été dit par Allâh ﷻ : « Tu les croirais unis, alors que leurs coeurs sont divisés. C’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas. »  [2] La véritable union est celle qui est manifestée par les coeurs, et qui est aussi l’union des corps. [3]


[1] Coran, 23/32
[2] Coran, 53/14
[3] Charh El-‘Ouboûdiyyah de SHeikh ‘Abdel-‘Azîz Er-Râdjihî, p.115
0 Shares:
2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi ces articles :