BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Le Prophète (ﷺ) a dit : « Il y a deux bienfaits que les gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le temps libre. » Rapporté par El-Boukhârî.

Le bienfait est une situation bonne, et à l’exemple de cela, la santé et le temps libre, à l’opposé de la maladie et l’occupation. Le sens voulu dans la parole « Il y a deux bienfaits que les gens n’apprécient pas à leur juste valeur » est qu’ils ne donnent pas leur santé et leur temps libre dans l’obéissance à Allâh, qui est une façon de ne pas juger la chose à sa juste valeur. Alors que celui qui donne sa santé et son temps libre à l’obéissance d’ Allâh, en a fait une bénédiction. Ce qui veut dire que c’est une envie et un souhait pour la personne que d’être dans cette situation exemplaire. El-Hâfidh Ibn Hajar (rahimahouALLÂH) a dit : « Ibn Battâl (rahimahouALLÂH) a dit : le sens du hadîth est que la personne qui ne donne pas son temps libre jusqu’à sa bonne santé, se comporte de manière à délaisser le bienfait d’Allâh qui lui a été accordé en cela. Car celui qui remercie Allâh est celui qui se conforme à ce qui lui a été ordonné en se privant de ce qui lui a été interdit. » Ensuite, El-Hafîdh Ibn Hajar (rahimahouALLÂH) dit : « El-Qâdhî Aboû Bakr Ibn El-‘Arabî a dit : il y a divergence sur le premier des bienfaits d’Allâh sur Son serviteur, on dit que c’est la foi, d’autres disent que c’est la vie, d’autres encore disent que c’est la santé. Le premier est celui qui prédomine. »

Il n’y a pas de doute que le plus grand des bienfaits d’Allâh sur Son serviteur est la foi et le Tawhîd. Comme Allâh ﷻ l’a dit : « Mais Allâh vous a fait aimer la foi et l’a embellie dans vos coeurs et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les biens dirigés, c’est là en effet une grâce d’Allâh et un bienfait. » [1] La vie et la bonne santé sont des bienfaits mondains, et il n’y a pas de bienfait véritable en cela, s’ils ne sont pas accompagnés de foi. Et ce sont des choses que beaucoup de gens ne jugent pas à leur juste valeur. [2]

Il faut prendre garde à deux bienfaits, la richesse et la santé. Le temps libre est aussi concerné car il est une cause de distraction. Ce sont ces trois choses, la richesse, la santé et le temps libre que beaucoup de gens ne jugent pas à leur juste valeur. [3]


[1] Coran, 49/7-8
[2] Minhat El-Malik il-Djalîl Charh Sahîh Muhammad Ibn Ismâ-îl du SHeikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdullâh Er-Râdjihî, 11/337
[3] Charh Riyâdh Es-Sâlihîn min Kalâm Sayd il-Moursalîn du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 3/67
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi ces articles :