BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Certains historiens nous ont conté la vie de El-Hâfidh Ibn Hajar [El-‘Asqalânî] (rahimahouALLÂH), en relatant qu’il était juge des juges en Égypte à son époque. Un jour, alors qu’il se rendait à un endroit pour son travail, avec une charrette tirée par des bêtes, il passa près d’un homme juif en Égypte, qui était vendeur d’huile. Il [le juif] portait des vêtements sales. Ce juif arrêta donc la charrette [d’Ibn Hajar], et s’adressa à lui en lui disant : « Certes votre Prophète dit : Ce bas-monde est une prison pour le croyant, et le Paradis du Mécréant. » [1] Et toi, tu es juge des juges en Égypte ! Et tu es dans ce bienfait ! Tandis que moi [le juif] je suis dans ce châtiment et cette difficulté !

C’est alors que Ibn Hajar lui rétorqua : « Je suis dans ce que je suis comme bienfait, mais ce bienfait en comparaison à celui-ci du Paradis, est à l’équivalence d’une prison pour moi. Alors que ta difficulté et le châtiment dans lequel tu te trouves, par rapport au châtiment de l’Enfer, sont à l’équivalence du Paradis pour toi ! » Et l’homme juif de lui rétorquer : « J’atteste qu’il n’y de divinité si ce n’est Allâh et que Mouhammad est l’Envoyé d’Allâh ! » [2]


1] Rapporté par Mouslim
[2] Kitâb El-‘Ilm de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.47-48 – Voir aussi : Charh El-Kâfiyat ich-Châfiyah de Ibn ‘Uthaymîn, 4/261-262
0 Shares:
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi ces articles :