Manhajulhaqq.com

Accueil > Leçon Bénéfique > La piété (at-Taqwa) réelle en Islâm

La piété (at-Taqwa) réelle en Islâm

Ibn Rajab al-Hanbalî (rahimahullâh)

samedi 28 octobre 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Abû ad-Dardâ (radhiallâhu ‘anhu) a dit : « La crainte parfaite consiste en ce que l’adorateur craigne Allâh, même à la mesure du poids d’un atome, jusqu’à ce qu’il sacrifie ce qu’il est sûr d’être licite, par peur qu’il ne soit illicite et ce, pour mettre une barrière entre lui et l’illicite. » Al-Hassan a dit : « Ceux qui craignent Allâh, le sont tellement qu’ils ont abandonné beaucoup de choses licites, pour éviter de tomber dans l’illicite. » Al-Thawrî a dit : « Ils n’ont été nommés comme craignant que parce qu’ils craignent même ce qui n’est pas à craindre (ou à éviter). » Il est rapporté qu’Ibn ‘Oumar a dit : « J’aime placer entre l’illicite et moi un voile de licite que je ne transgresse pas. » Maymoûn Ibn Mihrân a dit : « Le licite de l’un de vous ne sera sain que s’il place entre lui et l’illicite une barrière de licite. » Soufyân Ibn ‘Ounaynah a dit : « L’adorateur n’atteindra la véritable foi que s’il place entre lui et l’illicite une barrière de licite, jusqu’à ce qu’il abandonne le péché et ce qui lui est similaire. » Parmi les règles de la Législation, il est dit : « Tout ce qui enivre à grande quantité est interdit à petite quantité. » [1]

Allâh – Ta’âla – dit : « Certes, Allah est avec ceux qui [L’] ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants. » [2] Qatâdah a dit : « Celui qui craint Allâh, Il sera avec lui, et celui qui a Allâh de son côté, qu’il soit sûr d’avoir de son côté le groupe qui n’est jamais vaincu, et le gardien qui veille constamment et le guide qui ne perd jamais. Certains anciens pieux ont écrit à un frère : « Ensuite, si Allâh est de ton côté, alors qui craindras-tu ? Si Allâh est contre toi, alors en qui placeras-tu ton espoir ? » [3]

‘Abdullâh Ibn Mass’oûd (radhiallâhu ‘anhu) a dit sur le verset : « Craignez Allâh comme Il doit être craint. » [4] « Il faut Lui obéir et ne pas désobéir, L’évoquer et ne pas L’oublier, Le remercier et ne pas renier Ses bienfaits. » Dans le fait de remercier Allâh, il y a le fait de mettre en œuvre l’ensemble des actes d’obéissance. Le sens voulu dans le fait de ne pas L’oublier, est le fait que l’adorateur se rappelle Allâh avec son cœur dans les commandements d’Allâh, à travers ses actes, ses paroles, sa demeure et autres, et à travers les choses prohibées en se les interdisant toutes. [5] Il a été demandé à Ibn ‘Oumar : Est-ce que les compagnons rigolaient ? Il répondit : « Oui, mais la foi dans leur cœur était à l’exemple des montagnes. » [6]

Notes

[1Djâmi’ ul-’Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.132-133

[2Coran, 16/128

[3Djâmi’ ul-’Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.234-235

[4Coran, 3/102

[5Djâmi’ ul-’Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.288

[6Djâmi’ ul-’Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.56

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.