Manhajulhaqq.com

Accueil > Voie et Méthodologie > Recherche de la Science > La science et les savants...

La science et les savants...

SHeikh Souleimân ar-Rouheilî & SHeikh Muhammad Bâzmoûl

lundi 2 octobre 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a élevé la science et ses bienfaits, comme pour le savant. Il dit : « Le mérite de la science est meilleur que le mérite des actes d’adoration. » Il dit (sallallahu ‘alayhi wa salam) : « Le mérite du savant par rapport à l’adorateur est comme mon mérite par rapport au plus bas d’entre vous. » Dans un autre hadîth : « Le mérite du savant par rapport à l’adorateur est comme le mérite de la lune par rapport aux autres étoiles. » Cela est meilleur que les prières surérogatoires et le rappel d’Allâh. Les meilleurs des rappels selon beaucoup de savants sont : la science, l’apprentissage et l’enseignement.

Il est rapporté d’après Abû Houreirah et Abû Dhar (radhiallâhu ‘anhumâ) qu’ils ont dit : « Dans le domaine de la science, le fait d’apprendre la science est meilleur pour nous que mille unités de prières surérogatoires. » Soufyân ath-Thawrî a dit : « Il n’y a pas meilleure œuvre pour qui recherche la science avec une bonne intention. » Bichr Ibn al-Hârith a dit : « Je ne connais sur la surface de la terre, une œuvre qui soit meilleure que la recherche de la science et du hadîth, pour quiconque craint Allâh et en témoigne une bonne intention. »

La recherche de la science est meilleure que les prières surérogatoires selon beaucoup de savants. [1]

Abû ad-Dardâ (radhiallâhu ‘anhu) a dit : J’ai certes entendu le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dire : « Celui qui emprunte un chemin par lequel il recherche une science, Allâh lui fait prendre par cela un chemin vers le paradis. Certes les anges tendent leurs ailes par agrément pour celui qui recherche la science. Certes tous ceux qui sont dans les cieux et la terre, même les poissons dans l’eau, demandent pardon pour le savant. Le mérite du savant par rapport à l’adorateur est comme le mérite de la lune par rapport aux autres étoiles. Et certes les savants sont les héritiers des prophètes, et les prophètes n’ont pas laissé comme héritage des dinars ou des dirhams mais ils ont laissé comme héritage la science, celui qui la prend aura certes pris la part complète. » [2]

Abû Hâtim Ibn Hibbân (rahimahullâh) a dit : « Dans ce hadîth, nous avons une explication claire que les savants bénéficient d’un grand mérite. Ils sont ceux qui ont acquis la science du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) en dehors de quiconque dans le domaine des sciences. N’as-tu pas vu ce qu’il dit : « Certes, les savants sont les héritiers des prophètes, et ils n’ont pas hérité d’eux si ce n’est la science. » La science de notre Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et sa Sounnah. Quiconque n’a pas acquis leur connaissance, n’a pas acquis l’héritage des prophètes. » [3]

Notes

[1Charh al-Wasîyyah as-Soughrâ du SHeikh Souleimân ar-Rouheilî, p.169

[2Rapporté par Abû Dâwoud, at-Tirmidhî et Ibn Hibbân. Authentifié par SHeikh al-Albânî

[3Madjmou’at ul-Rassâ-îl du SHeikh Muhammad Bâzmoûl, 1/206

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.