Manhajulhaqq.com

Accueil > Fatwas > Le plus grand des interdits est le fait de parler sans science

Le plus grand des interdits est le fait de parler sans science

Ibn Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

samedi 24 septembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Certes Allâh – Subhânahu – a interdit le fait de parler sur Lui sans science dans les avis religieux et jugements. Allâh l’a jugé comme étant le plus grand des interdits, voir plus encore, Il l’a jugé comme le degré le plus élevé des interdits. Allâh – Ta’âla – dit : « Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allâh ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas. » [1] Les interdits ont été quantifiés en quatre catégories. La plus simple de ces catégories représente les turpitudes, ensuite plus graves que cela, sont les péchés et les injustices, ensuite la troisième des catégories et qui est plus grave que les deux précédentes, est le fait d’associer à Allâh – Subhânahu, et enfin la quatrième des catégories qui est la dernière, et la plus grande des interdictions de toutes, est le fait de parler sur Allâh sans science. Et cela comprend dans le fait de parler sur Allâh, parler sur Ses Noms, Attributs, Actes, Sa religion et Sa Législation. Allâh – Ta’âla – dit : « Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : « Ceci est licite, et cela est illicite », pour forger le mensonge contre Allâh. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allâh ne réussiront pas. Ce sera pour eux une piètre jouissance, mais un douloureux châtiment les attend. » [2]

Allâh leur a indiqué le châtiment pour le mensonge sur Lui et Ses Jugements, sur le fait qu’Il n’a pas rendu illicite une chose, et qu’il est dit que cela est licite, et qu’Il n’a pas rendu une chose licite, et qu’il est dit que cela est illicite. Cela est une explication claire provenant d’Allâh sur le fait qu’il est interdit pour Son serviteur de dire : « Ceci est licite, ou ceci est illicite », si ce n’est avec science certaine sur le fait qu’Allâh a rendu ceci ou cela licite ou illicite. Certains anciens pieux ont dit : « Vous devriez craindre Allâh de dire qu’Allâh a rendu ceci licite, et qu’Il a rendu cela illicite, et qu’Allâh vous dise : « Tu as menti, Je n’ai pas rendu ceci licite, ou cela illicite. » Il n’est pas permis de se prononcer sur une chose si ce n’est avec connaissance précise émanant de la révélation distincte, pour dire que ceci est licite ou que cela est illicite. [3]

Notes

[1Coran, 7/33

[2Coran, 16/116-117

[3I’lâm al-Mouwaqi’în ’an Rabb il-’Âlamîn de Ibn al-Qayyîm, 1/73-74

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.