Manhajulhaqq.com

Accueil du site > Fatwas > La masturbation en Islâm

La masturbation en Islâm

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî

dimanche 6 avril 2008, par Ismaïl

Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable | Sans licence

BimisLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Qu’en est-il de la masturbation ? Est-ce que la masturbation est interdite ou pas ? Aussi, voici le cas d’un homme que son corps excite. Il se masturbe alors avec sa main, et à certains moments, colle ses cuisses contre son sexe. Il sait que le moyen d’interrompre ceci [cette envie], est le fait de jeûner, mais cela lui est trop difficile ?

Pour ce qui est de la masturbation, la base sur la question est l’interdiction selon l’avis majoritaire des savants. Et celui qui l’applique est blâmé. Mais ce n’est pas à l’exemple de la fornication. Wa Allahu A’Lâm. [1]

La masturbation faite avec la main est interdite selon l’avis majoritaire des savants. Et cela est le dire le plus authentique des deux paroles dans le dogme de Ahmad. De la même sorte, celui qui s’adonne à cette pratique sera blâmé. Et selon un autre dire, [la masturbation] est blâmable, mais pas interdite. Mais beaucoup parmi eux [les savants] ne la tolèrent pas de crainte de la dépendance et de rien d’autre. Un groupe des anciens et de ceux qui les ont suivis le permettent en cas de nécessité. A l’exemple de celui qui craint de tomber dans la fornication et qui n’a pas d’autre moyen que de s’adonner à la masturbation. Ou encore à l’exemple de celui qui s’il ne s’y donne pas craint de tomber malade. Et cela est le dire de Ahmad et d’autres que lui. Et sans la présence d’une nécessité, je ne connais pas un avis qui permette de s’y adonner. Wa Allahu A’Lâm. [2]

Pour ce qui descend involontairement comme liquide, il n’a pas de péché pour cela. Mais il lui incombe tout de même de faire ses grandes ablutions à cause de l’éjaculation. Quant au faite d’éjaculer volontairement en se masturbant, cela est interdit selon l’avis majoritaire des savants, et c’est un des deux avis rapportés de Ahmad, bien plus, le plus évident des deux. Et dans un autre avis rapporté de lui, ceci est blâmable. Mais s’il se trouve dans la nécessité de le faire, comme par exemple le fait qu’il craigne de tomber dans la fornication s’il ne se masturbe pas ou de tomber malade, il y a sur cela deux dires bien connus de la part des savants. Un groupe parmi les anciens et contemporains l’ont permis dans cette situation, et d’autres l’ont interdit. Wa Allâhu A’Lam. [3]

Notes

[1] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145

[2] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145-146

[3] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/146

Site optimisé pour MOZILLA / SAFARI | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0