Manhajulhaqq.com

Accueil > Leçon Bénéfique > Délaisser les œuvres pour les gens est de l’ostentation…

Délaisser les œuvres pour les gens est de l’ostentation…

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh & SHeikh Muhammad Ibn ’Uthaymîn

samedi 31 octobre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Foudheil Ibn ‘Iyâdh (rahimahullâh) a dit : « Délaisser les œuvres pour les gens est de l’ostentation, et œuvrer pour les gens est du polythéisme. La sincérité est qu’Allâh te préserve de ces deux choses. » [1]

Le sens voulu dans cette parole est que lorsque tu agis pour les gens, cela est considéré comme de l’ostentation. Est-ce clair ? Si tu ajoutes à ta prière car tu es regardé par les gens, cela est considéré comme de l’ostentation. Si tu délaisses les œuvres par peur des gens, c’est-à-dire, du regard des gens, de crainte le regard des gens, cela est considéré comme du polythéisme. Pourquoi cela ? Lorsque tu délaisses une obligation au bénéfice des créatures, que tu délaisses ce qui a été appuyé par des preuves pour les gens, que tu délaisses le fait de commander le bien et d’interdire le blâmable pour les gens, que tu délaisses une des choses obligatoires, qu’Allâh – ‘Azza wa Djal - a rendu obligatoire, c’est une forme d’obéissance identique à l’obéissance de Âdam à Satan et ce qui y ressemble. C’est du polythéisme dans l’obéissance. Ceci dit, c’est un polythéisme mineur. [2]

Beaucoup de gens délaissent les œuvres pour les gens, et ils disent : « Je crains d’œuvrer et qu’on dise untel est un adorateur dévoué, ou une autre parole similaire. » Nous disons que cela est une erreur, car tu as délaissé les choses pour que les gens disent que tu es est incontestable. Le fait d’agir pour les gens est une forme de polythéisme. Car l’ostentation fait partie d’une des formes de polythéisme. [3]

Notes

[1Rapporté par Abû Na’îm, al-Bayhaqî et SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah dans Madjmou’ Fatâwa 23/174

[2Liqâ-atoun wa Djalssâtoun du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, 1/279

[3Ta’lîq Mouqadimat il-Madjmou’ de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.26

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.