Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > Le Jeûne > Âchoûrâ > La sagesse dans ‘Âchoûrâ

La sagesse dans ‘Âchoûrâ

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

samedi 24 octobre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La sagesse dans ‘Âchoûrâ est que ce jour est le jour où Allâh sauva Moûssâ et son peuple, et a noyé Pharaon et son peuple. Lorsque le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) est arrivé à Médine, il vit que les gens (les juifs) jeûnaient le jour de ‘Âchoûrâ. Et ils lui ont dit que ce jour était celui où Allâh donna victoire à Moûssâ et son peuple et noya Pharaon et son peuple, et qu’ils le jeûnaient par gratitude à l’égard d’Allâh. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dit alors : « Nous sommes plus en droit de nous revendiquer de Moûssâ que vous. » Il le jeûna et donna l’ordre aux gens de le jeûner. [1] Beaucoup des gens de science ont considéré que ce jeûne a été obligatoire avant qu’il ne soit abrogé par le jeûne du mois du Ramadhân.

Est-ce que le fait de le jeûner une seule fois représente la divergence à l’égard des Juifs dans leur jeûne, où faut-il marquer cette différence chaque année ? Nous disons que cela se fait chaque année. Il faut le jeûner avec un jour avant, ou un jour après. [2]

Notes

[1Rapporté par al-Bukhârî

[2Fathu dhî al-Djallâl wal-Ikrâm bi-Charh Bouloûgh al-Marâm du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 7/365

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 / 2015©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS