Manhajulhaqq.com

Accueil > Leçon Bénéfique > Propagez le Salam entre vous

Propagez le Salam entre vous

SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

dimanche 20 septembre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le Salam est une affaire très importante. C’est la salutation légiférée entre les musulmans. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ô hommes ! Propagez le salut, offrez à manger et priez pendant que les gens dorment ; vous entrerez au Paradis sains et saufs. » [1] Il dit encore : « Par Allâh, vous n’entrerez pas au Paradis jusqu’à ce que vous croyiez et vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas les uns les autres. Puis-je vous parler d’une action que si vous la faites, vous vous aimerez les uns les autres (grâce à elle) : Propagez le Salam entre vous. » [2] Le Salam est une affaire énorme et ses effets sont importants. Cela éloigne la solitude entre les musulmans et anime l’affection entre eux. Il est légiféré et recommandé que les musulmans se passent entre eux le Salam.

Lorsque tu rencontres ton frère musulman, passe-lui le Salam, que tu le connaisses ou pas. Tu le rencontres, tu le salues. Le fait de commencer le Salam est une Sounnah fortement recommandée, et le fait d’y répondre est une obligation. Allâh – Djal wa ‘Alâ – dit : « Si on vous fait une salutation, saluez d’une façon meilleure ; ou bien rendez-la (simplement). Certes, Allâh tient compte de tout. » [3] Le Salam est une affaire importante. Il ne faut pas remplacer le Salam par d’autres termes, comme : « Bienvenue, comment vas-tu ce matin ? » Au contraire, il faut dire : « as-Salamou’aleiKoum » et si tu y ajoutes : « Wa Rahmatoullâhi wa Barakâtouhou » cela est meilleur. Au minimum, il faut répondre au Salam à l’exemple du Salam qui a été donné. Le fait de répondre par « Wa‘aleiKoum as-Salam » est une obligation. Le Salam se fait lors des rencontres comme lorsque l’on demande autorisation quand tu veux entrer en un lieu, tu « Salam » pour demander l’autorisation. Allâh – Ta’âla – dit : « Ô vous qui croyez ! N’entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de demander la permission [d’une façon délicate] et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous souvenez-vous. » [4] Le Salam est une affaire importante. Ce qui est voulu par le Salam de ce que l’on dit, c’est au Nom d’Allâh que l’on « Salam ». Lorsque tu dis : « as-Salamou’aleiKoum » tu dis en fait : « Le Nom d’Allâh sur toi et la bénédiction et le bien sur ta situation. » Il est dit aussi que le Salam est une invocation au bien-être. Lorsque tu dis : « as-SaLamou’aleiKoum », le sens est : « J’invoque pour toi le bien-être de ce qui est blâmable. » Le Salam retire la solitude possible entre les musulmans. Lorsque tu ne rencontres pas une seule personne qui ne te salut, à qui alors répondras-tu ? Tu seras alors dans la solitude et tu craindras. Mais lorsque l’on te salue par le Salam, la situation s’améliore ainsi que celle de ton hôte. C’est pourquoi le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Puis-je vous parler d’une action que si vous la faites, vous vous aimerez les uns les autres (grâce à elle) : Propagez le Salam entre vous. » [5]

Notes

[1Rapporté par at-Tirmidhî

[2Rapporté par Muslim

[3Coran, 4/86

[4Coran, 24/27

[5Itihâf ut-Toulâb bi-Charh Mandhoumat il-Adâb du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.201-202

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.