Le chemin des anciens pieux

Accueil > Leçon Bénéfique > Le repentir constitue la plus importante des bonnes œuvres

Le repentir constitue la plus importante des bonnes œuvres

SHeikh El-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

dimanche 23 décembre 2018, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Le repentir constitue la plus importante des bonnes œuvres, et toutes les bonnes œuvres ont comme condition le fait de faire preuve de sincérité à l’égard d’Allâh, et la conformité à Son ordre dans le suivi de Son Envoyé. Et la demande de pardon représente la plus grande bonne action. Et dans ce domaine, le chapitre est très large. Celui qui ressent chez lui un manquement, que ce soit dans ses paroles, ses actes, son état, sa subsistance, ou constate que son cœur est instable, alors qu’il en revienne au Tawhîd et à la demande de pardon. Car il y a dans ces deux choses, la guérison à l’ensemble des maux tant que la personne fait preuve de rectitude et de sincérité. De la même manière, lorsque l’adorateur constate qu’il a un manquement envers les droits des proches, de la famille, des enfants, des voisins, des frères, alors qu’il invoque en leur faveur et demande le pardon pour eux.

Houdheifa Ibn El-Yamân a dit au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) : « J’ai une langue par laquelle je blesse mes proches. » Le prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) lui répondit : « Qu’en est-il pour toi dans la demande de pardon à l’égard d’Allâh ? Moi j’implore le pardon d’Allâh plus de 70 fois par jour. » [1] [2]

Notes

[1Rapporté par l’imâm Ahmed et Ibn Mâdjah. L’imâm El-Boukhârî a rapporté la base de ce hadîth dans son chapitre des invocations.

[2Madjmou’ El-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/698

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS