Le chemin des anciens pieux

Accueil > Récits > Le corps du prophète Daniel (’alayhi Es-Salam)

Le corps du prophète Daniel (’alayhi Es-Salam)

samedi 29 décembre 2018, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Aboû El-‘Âliyah rapporte : « Lorsque nous avons conquis Toustar, nous avons avons trouvé parmi les trésors de Hourmouzân un lit sur lequel reposait un homme mort à côté de la tête duquel se trouvait un Livre. Nous prîmes le Livre et l’apportâmes à ‘Oumar Ibn El-Khattâb qui fit appeler Ka’b qui le traduisit en arabe. Et je suis le premier arabe à l’avoir lu, et je l’ai lu comme si je lisais le Coran. » Je dis à Aboû El-‘Âliyah : « Que contenait-il ? » Il dit : « Votre histoire, vos événements, vos propos, et tout ce qui existera ensuite. » Qu’avez-vous fait de l’homme ? Il dit : « Dans la journée nous avons creusé treize tombes séparées, et la nuit venue nous l’avons enterré et avons rebouché toutes les tombes afin d’en cacher le lieu exact aux gens afin qu’ils ne l’exhument pas. » Qu’espéraient-ils de lui ? – « Lorsque la pluie cessait, ils sortaient son lit et obtenaient la pluie. » Qui était-il d’après vous ? Il dit : « Un homme nommé Dânyal (Daniel). » Il était mort depuis combien de temps ? – « Depuis trois cent ans. » Rien en lui n’avait changé ? – « Non, sauf quelques cheveux de sa nuque, la chair des prophètes n’est pas rongée par la terre et n’est pas mangée par les charognards. » [1]

Notes

[1El-Bidâyah wan-Nihâyah de Ibn Kathîr, 1/247

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS