Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > La prière > La prière du voyageur > Raccourcir et rassembler ses prières pendant tout le voyage ?

Raccourcir et rassembler ses prières pendant tout le voyage ?

Règles & fondements

mardi 22 avril 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

D’après `Aicha, l’épouse du Prophète (radhiallâhu ’anha), les prières furent d’abord fixées à deux Raka`ah chacune ; en cas de séjour aussi bien que pendant le voyage. La prière faite en voyage fut maintenue telle quelle ; alors que celle faite dans le premier cas, fut augmentée. [1]

SHeikh Muhammad Ibn ’Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué que la distance, dont le parcours autorise le raccourcissement de la prière, est fixée par certains savants à près de 80 klm. D’autres savants renvoient à ce que la coutume considère comme un voyage, même s’il s’agit de parcourir une distance inférieure à 80 klm. Ce que les gens n’appellent pas « voyage » n’en est pas un, même s’il consiste à parcourir 100 klm. Ce dernier avis correspond à l’option de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh). En effet, Allâh - Ta’âla - n’a pas précisé une distance déterminée justifiant le raccourcissement de la prière. Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) n’en a pas précisée.

Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ’anhu) a dit : « Le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) ne priait plus que deux Raka’ah, dès qu’il avait parcouru 3 miles ou 3 farâsakh. » [2] La parole de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) est plus proche de la vérité. En présence de différentes coutumes, il n’y a aucun mal à adopter l’avis allant dans le sens de la fixation d’une limite. Car certains savants et imâms confirmés se sont prononcés dans ce sens. Il n’y a aucun mal à l’accepter, s’il plaît à Allâh - Ta’âla. Cependant quand la coutume est claire, on peut s’y référer, ce qui est le plus juste [3]. SHeikh al-Islâm a donc précisé : « L’argument valable est du côté de celui qui juge légaux le raccourcissement de la prière et la non observance du jeûne au cours de n’importe quel voyage sans distinction. Cet avis est à lui seul juste. » [4] Ibn ’Oumar, les partisans de l’imâm Abû Hanîfa ainsi que ath-Thawrî disent que si la personne a l’intention de résider (en voyage) en un endroit 15 jours ou moins que cela, elle raccourcit ses prières. Sa’îd Ibn Moussayb, Mâlik, al-Layth et ach-Châfi’î sont d’avis que quand la personne a l’intention de résider 4 jours, elle doit compléter ses prières normalement. L’imâm al-Awzâ’î est d’avis que celui qui a l’intention de résider 13 jours complète ses prières, et si c’est moins que cela, il les raccourcit. [5]

Notes

[1Rapporté par Muslim

[2Rapporté par Muslim

[3Madjmou’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîn, 15/265-266

[4Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/63

[5Moukhtasar Ikhtilâf al-’Oulémâ de l’imâm Abû Bakr ar-Râzî, 1/359-360

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS