Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Coran > Commentaire du Coran > Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur

Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur

Commentaire du Noble Coran

samedi 21 mars 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Allâh – Ta’âla – dit : « Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. » [1]

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué que celui qui nourrit l’espoir de rencontrer Allâh – ‘Azza wa Djal – et croit en cela, et bien « qu’il fasse de bonnes actions » cela est une invitation simple. Veux-tu rencontrer ton Seigneur, et que ton cœur soit rempli d’espoir ? Si la situation est de la sorte « qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. » Tout homme raisonnable espère rencontrer son Seigneur – ‘Azza wa Djal. La rencontre avec son Seigneur n’est pas lointaine. Allâh – Ta’âla – dit : « Celui qui espère rencontrer Allâh, le terme fixé par Allâh va certainement venir. Et c’est Lui l’Audient, l’Omniscient. » [2] Certains savants disent : La Parole « le terme fixé par Allâh va certainement venir » veut dire que « tout terme fixé est proche. » [3]

SHeikh ‘Abder-Rahmân Ibn Sa’dî (rahimahullâh) a expliqué de la Parole : « Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions » cela veut dire, des actions qui doivent être conformes à la Législation d’Allâh parmi ce qui est obligatoire et souhaité. « Et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. » Il ne doit rien associer, au contraire, il doit œuvrer avec sincérité pour la Face d’Allâh – Ta’âla. C’est ce qui réunit la sincérité et le suivi conforme, tel est celui qui obtient ce qu’il espère et souhaite. Quant à celui qui s’oppose à cela, il perd dans ce bas-monde et l’au-delà, car certes la mort est proche pour celui qui réalise cet espoir d’agrément. [4]

SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) a expliqué de la Parole : « Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. » que les bonnes actions sont ce qu’Allâh et Son Messager ont commandés, que ce soit obligatoire ou recommandé, et que l’adorateur n’associe rien à son Seigneur. Tel est la sincérité dans la religion d’Allâh. [5] La religion musulmane est fondée sur deux principes à savoir n’adorer qu’Allâh et l’adorer selon Sa Législation, et non l’adorer avec innovation. Les bonnes actions sont celle qui sont aimées, de la Tradition et légiférées par Allâh et Son Messager. C’est pourquoi ‘Oumar (radhiallâhu ‘anhu) disait dans l’une de ses invocations : « Ô mon Seigneur ! Accorde-moi que mes actions soient toutes sincères, et qu’elles te soient sincèrement destinées, et ne m’en prive rien de cela. » [6]

Ibn Kathîr (rahimahullâh) a dit du verset « quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur » avec récompense et privilège « qu’il fasse de bonnes actions » qui consiste à ce que les actes soient conformes à la Législation d’Allâh « et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. » œuvrant pour la Face d’Allâh uniquement sans rien lui associer. Ces deux choses constituent un fondement pour l’acceptation des œuvres. Il faut la sincérité à Allâh et les actes conformes sur la législation de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam). [7]

Notes

[1Coran, 18/110

[2Coran, 5/29

[3Tafsîr Sourate al-Kahf de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.152-153

[4Tayssîr ul-Karîm al-Rahmân fî Tafsîr kallâmi al-Manân du SHeikh Ibn Sa’dî, p.563

[5Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 16/250

[6Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 25/317

[7Tafsîr ul-Qor’ân al-‘Adhîm de Ibn Kathîr, 5/205

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2018 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS