Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > La prière > La prière du vendredi > Lever les mains dans les invocations du sermon du vendredi

Lever les mains dans les invocations du sermon du vendredi

SHeikh Bakr Abû Zaîd & SHeikh Muhammad as-Sabîl

vendredi 3 octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

SHeikh Bakr ’Abdullâh Abû Zaîd a expliqué que lever les mains dans les invocations fait parti du bon comportement à avoir en cela, et que cela est fortement recommandé selon le consensus des savants. Il y a ceci dit, des cas où cela ne l’est pas, comme lors du sermon du vendredi où il est blâmable à l’imâm de lever les mains comme ceux qui y sont présents, cela ne fait donc pas parti de la Sounnah pour l’imâm lors du sermon du vendredi comme pour les croyants. Cela est légiféré par exemple lors des invocations dans la prière de la pluie pour l’imâm et ceux qui le suivent. [1]

SHeikh Muhammad Ibn ’Abdullâh as-Sabîl a dit que lever les mains lors des invocations de l’imâm n’est pas légiféré. Car il n’a pas été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) ni de ses Compagnons qu’ils levaient les mains dans ce cas. Mais il est certes avéré qu’ils invoquaient sans lever les mains, si ce n’est dans le cas de la prière de la demande de la pluie où l’imâm pendant le sermon peut lever les mains. C’est ainsi que les gens faisaient comme le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) qui levait les mains dans la demande de la pluie au point que l’on voyait la blancheur de ses aisselles, comme cela a été authentifié dans les livres authentiques. [2]

Notes

[1Tasshîh ad-Dou’âh de Bakr ’Abdullâh Abû Zaîd, p.115

[2Fatâwa wa Rassâ-îl Moukhtârah du SHeikh Muhammad as-Sabîl, p.302

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS