Le chemin des anciens pieux

Accueil > Tawhîd > Le Tawhîd est la plus importante des obligations

Le Tawhîd est la plus importante des obligations

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

samedi 21 février 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le Tawhîd est le plus important car le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a commencé par cela dans son appel à l’Islâm. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a appelé les gens uniquement au Tawhîd pendant de nombreuses années. Sans rendre obligatoire la prière, la Zakât, le jeûne et le Hadj. C’est une situation bien connue, c’est-à-dire, le fait qu’il ait consacré son ordre au Tawhîd en dehors de tout autre. Car il a commencé par ce qui était le plus important. Comme le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit à Mou’adh lorsqu’il l’a envoyé au Yémen : « Tu vas certes rencontrer un peuple qui appartient aux Gens du Livre. Commence donc par leur prêcher le témoignage de la foi : Il n’y a pas d’autre divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh et que je suis l’envoyé d’Allâh » - S’ils acceptent, alors enseigne-leur... » Et dans une autre version : « Commence par leur prêcher en premier l’Unicité d’Allâh – Ta’âla. » [1]

Cela indique que le Tawhîd est plus important que le reste. Il est connu que les cinq prières canoniques n’ont été instituées que dans la nuit du voyage nocturne et de l’ascension [al-Isrâ wal-Mi’râdj], dans la 10ème année de la mission, et que le jeûne du Ramâdhan a été rendu obligatoire dans la deuxième année de l’Hégire, et que l’instauration de la Zakât a été obligatoire dans la 2ème année de l’Hégire, le Pèlerinage a été rendu obligatoire au court de la 7ème année de l’Hégire. Cela indique le fait du retard sur ces questions (par rapport au Tawhîd), et celui qui refuse une de ces obligations précitées sans revenir sur son avis, est mécréant selon le consensus des savants. Qu’en est-il alors du fondement des fondements ? Que dire alors sur ce qui a constitué la première des obligations ? Que dire alors sur le commandement sur lequel le Prophète a appelé pendant de nombreuses années à la Mecque ? Est-ce que cela peut-être considéré comme moindre en terme de jugement par rapport au reste ? La réponse est que le Tawhîd constitue la plus grande des obligations selon l’avis unanime des musulmans.

C’est aussi pourquoi les savants rappellent au sujet des actes qui rendent mécréants, au chapitre de l’apostat (dans la jurisprudence), que la première des choses rappelées dans ce qui cause la mécréance de la personne, est ce qui est lié au Tawhîd : que ce soit dans l’Unicité dans l’adoration, ou dans l’Unicité dans la Seigneurie, ou dans l’Unicité dans les Noms et Attributs d’Allâh. Les savants mentionnent cela avant tout le reste. Car le Tawhîd est la plus grande obligation avec laquelle est venu le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam), et pour laquelle les prophètes ont appelé. Il est bien connu encore que les prières canoniques, la Zakât, le jeûne et le Pèlerinage et autres font l’objet de divergence dans les Législations. Ceci dit, les prophètes sont tous unis et unanimes dans le Tawhîd. Ce qui indique qu’il constitue le plus grand droit d’Allâh, et la plus grande obligation parmi les obligations. Ce qui démontre enfin, sa haute position par rapport au reste. [2]

Notes

[1Rapporté par al-Bukhârî

[2Charh Kachf uch-Choubouhât du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.325-326

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS