Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Hadîth > Commentaire de Hadîth > L’invocation en sortant de la maison

L’invocation en sortant de la maison

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

dimanche 18 octobre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : Celui qui sort de chez lui doit dire : « Au nom d’Allâh, je m’en remets à Allâh, Ô Seigneur, je cherche protection auprès de Toi pour que je n’égare personne ou que je ne sois égaré, pour que je ne commette aucune faute ou qu’on ne m’incite à en faire, pour que je ne sois pas injuste ou que je ne subisse une injustice, que je ne fasse pas preuve d’ignorance ou que je sois victime d’une ignorance. » [1]

Dans ce hadîth, nous avons la preuve qu’il est demandé à la personne lorsqu’elle sort de chez elle, de dire cette invocation, lorsqu’elle s’en remet à Allâh et s’accroche à cela. Certes la personne qui sort de sa maison est susceptible d’être frappée de quelconque chose, ou attaquée par un animal, ou un scorpion, ou un serpent ou une autre chose similaire. Lorsqu’elle dit : « Au nom d’Allâh, je m’en remets à Allâh » cela représente le fait de s’en remettre avec conviction et bonne opinion à l’égard d’Allâh.

La parole : « Ô Seigneur, je cherche protection auprès de Toi pour que je n’égare personne » c’est-à-dire, un autre que moi ; « Ou que je ne sois égaré » que j’égare ma propre personne ; « Que je ne commette aucune faute » parmi les maladresses, qui est une erreur ; « Ou qu’on ne m’incite à la faire » que je sois influencé par un autre à faire cette erreur ; « Que je n’oppresse personne » en étant injuste avec un autre. « Ou que je ne subisse une oppression » une injustice de la part d’un autre ; « Que je ne fasse pas preuve d’ignorance » me comportant de manière insensée ; « Ou que je sois victime d’une ignorance. » c’est à dire que je sois victime de l’ignorance d’un autre.

C’est une invocation qu’il est important que la personne dise en sortant de chez de sa maison, afin de se mettre sous l’abri d’Allâh – Subhânahu wa Ta’âla, et de s’y accrocher fermement. À Allâh incombe la réussite. [2]

Notes

[1Sahîh al-Djâmi’ du SHeikh al-Albânî

[2Charh Riyâdh as-Sâlihîn min Kalâm Sayd il-Moursalîn de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/565-567

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS