Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > Le Jeûne > Ramadhân > L’invocation du jeûneur prononcée au moment de la rupture du jeûne

L’invocation du jeûneur prononcée au moment de la rupture du jeûne

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih El-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

jeudi 16 juin 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmân ar-Rahîm

L’invocation du jeûneur prononcée au moment de la rupture du jeûne est toujours exaucée. Quand doit-elle être prononcée : avant, pendant ou après la rupture du jeûne ? Y-a-t-il des invocations particulières rapportées du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) Pouvez-vous en mentionner pour cette situation ?

Les invocations sont prononcées avant la rupture du jeûne et au coucher du soleil, car c’est un instant d’humilité et de soumission en situation de jeûne. Tous ces facteurs constituent des causes d’exaucement. Quand le jeûne est rompu, il y a relaxe, la joie et probablement la distraction. Mais il a été rapporté du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) une invocation qui, si elle était authentique, devrait être prononcée après la rupture du jeûne. La voici : « La soif est partie, les veines se sont mouillées et la récompense assurée s’il plaît à Allâh. » [1] Ceci ne peut-être dit qu’après la rupture du jeûne.

De même, il a été rapporté que certains compagnons disaient : « Mon Seigneur ! J’ai jeûné pour Toi et rompu mon jeûne grâce à Ta subsistance » Invoque Allâh par la formule qui vous convient et pour les besoins que tu as. [2]

Notes

[1Rapporté par Abou Dâwoud et authentifié par SHeikh El-Albânî.

[2El-Liqâ-at Ech-Chahriyyah du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/221

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS