Le chemin des anciens pieux

Accueil > Fatwas > L’intérêt et l’usure [Ribâ] sont interdits

L’intérêt et l’usure [Ribâ] sont interdits

Règles & fondements

vendredi 29 mai 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

L’intérêt dans la langue arabe indique l’augmentation. Et dans la Législation cela indique l’augmentation spécifique de fonds spécifiques. L’usure est clairement interdite. Et cela fait partie des grands péchés. [1] Il y a consensus des musulmans sur le fait que l’usure est interdite, et que cela fait partie des grands péchés. L’usure est une injustice claire, et le raisonnement par analogie exercé dans la Législation juste interdit l’usure. [2]

Est jugé comme mécréant celui qui rejette une chose sur laquelle il y a unanimité (des musulmans) sur son jugement, et qui contredit ainsi l’avis unanime des musulmans. Les savants sont unanimes sur le fait de considérer l’intérêt [Ribâ] comme interdit, car c’est une prohibition sur la base du Coran et de la Sounnah. Celui qui dit : « L’intérêt économique, ou l’intérêt mondial n’est pas interdit. » est considéré comme mécréant selon l’avis unanime des savants car il a démenti Allâh et Son Prophète ainsi que l’avis unanime des musulmans. Est considéré mécréant celui qui rejette ce consensus. Ceci dit, le jugement des choses à ce niveau n’appartient qu’aux savants et aux Gens de science. Les débutants en science et ceux qui cheminent dans l’apprentissage ne doivent pas juger les gens de mécréance, rendre leur sang licite et leurs biens licites – et qu’Allâh nous en préserve - car ils ne sont pas considérés comme des savants et faisant partie des Gens de science. Agir de la sorte est le dogme des Khâridjites. Car le fait d’appliquer ce jugement d’excommunion est une affaire très difficile qui nécessite une science et une connaissance du sujet, faisant appel à une patience dans le jugement à donner, et une interdiction de se précipiter. [3]

Notes

[1Idhâh ul-’Abârât fî Akhssar al-Moukhtassarât du SHeikh Sâilh al-Fawzân, 2/39

[2Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ’Abdullâh al-Bassâm, 4/413

[3Itihâf ut-Toulâb bi-Charh Mandhoumat il-Adâb du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.547-448

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS