Le chemin des anciens pieux

Accueil > Tawhîd > Juger par autre que ce qu’Allâh a révélé

Juger par autre que ce qu’Allâh a révélé

SHeikh Sâlih al-Fawzân & SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh

lundi 13 octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le ministre et savant, SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve), a expliqué que le fait de juger par d’autres lois que celles qu’Allâh a révélé dépend de deux choses :

Premièrement, le fait de juger par autre que ce qu’Allâh a révélé en croyant que son jugement est permis, qu’il pense qu’il peut changer ainsi, que son jugement est identique au jugement d’Allâh ou égal, ou que son jugement est meilleur et ce qui y ressemble, est considéré comme un « Tâghoût ».

Deuxièmement, le fait de juger par autre que ce qui a été révélé par Allâh, en sachant que c’est un jugement particulier et que le jugement d’Allâh est meilleur, c’est un jugement particulier (précis), mais motivé par les passions qui fait juger la personne avec autre que ce qu’Allâh a révélé dans certaines affaires. Cela comme certains fourvoyés parmi les juges, tel que le juge qui prend des pots de vin à juger avec autre que ce qu’Allâh a révélé, cela est un péché parmi les péchés. Cependant, il n’y a pas de doute que le péché qu’Allâh qualifie de mécréance, est plus grave que le péché qu’Allâh qualifie autrement. Et à ce propos, il y a un autre point qui concerne le jugement avec ce qui a été - à notre époque - innové parmi les lois humaines, qui est le fait de changer la Législation (d’Allâh) par les lois humaines, et qui fait que le jugement s’applique par autre qu’Allâh et Son Envoyé. En résumé, lorsque le jugement Légiféré est changé par les lois humaines, et que celui-ci prédomine, c’est de la mécréance. Car il a remplacé la Législation (d’Allâh) par une autre législation. [1]

Il a été demandé à SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve), ce qui est visé par la terminologie « Détenteur du pouvoir » comme mentionné dans le verset (Coran, 4/59) ? Sont-ils les savants uniquement et pas les gouverneurs ?

SHeikh a répondu que cela est une erreur, car le verset concerne autant les savants que les gouverneurs (ou détenteur du pouvoir), c’est ce qui est authentique. Cela les concerne, tous entrent dans la terminologie des détenteurs du pouvoir. [2]

Notes

[1Charh al-Oussoûl al-Thalâtha de SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.207

[2Silsilatou Charh ir-Rassâ-îl du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.52

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS