Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > Est-il obligatoire de suivre un dogme de pensée précis ?

Est-il obligatoire de suivre un dogme de pensée précis ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

samedi 10 mai 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Beaucoup de personnes se trompent quant au fait de la bonne compréhension que nous devons avoir dans le suivi ou pas d’un dogme de pensée précis, ou un imâm, ou un savant etc. Et cela même jusqu’aux frères adoptant la voie des anciens pieux dans leur pratique, qui d’une manière différente, prennent parfois la voie des gens exagérateurs et de la passion dans le suivi d’une personne en particulier ou d’un dogme de pensée. Souvent, cette optique des choses les pousse à prendre des positions qui contredisent le Qor’ân et la Sounnah.

Ainsi, pour ce qui est de la question de savoir s’il est obligatoire ou pas de suivre un dogme de pensée en particulier, SHeikh Muhammad Ibn ’Uthaymîn (rahimahullâh) a répondu que « oui », il est obligatoire et exigé de suivre un dogme de pensée précis, ceci dit, ce dogme précis qu’il est obligatoire de suivre est uniquement celui de l’Envoyé (sallallahu ’alayhi wa salam). Et certes, pour ce qui provient de l’Envoyé, il est obligatoire de le suivre. Car il y a en cela la réussite et le bonheur dans ce bas-monde et l’au-delà. Allâh - Ta’âla - dit : « Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. » [1] Et : « Et obéissez à Allâh et au Messager afin qu’il vous soit fait miséricorde ! » [2]

Voilà donc le dogme de pensée qu’il est obligatoire de suivre selon l’unanimité des gens de science. Et pour ce qui de suivre un autre dogme de pensée, c’est un égarement quand il n’y a pas de preuve claire le justifiant. Et quand une preuve claire ressort qui contredit la voie du Prophète, il n’est pas permis alors de suivre ce dogme, au point que SHeikh al-Islâm (rahimahullâh) a dit : « Si une personne parmi les gens ordonne qu’on lui obéisse dans tout ce qu’elle dit, elle doit pour cela se repentir ou elle sera combattue. Car il y a dans cela une obéissance à autre que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam). » Le SHeikh dit vrai (rahimahullâh) quant au fait qu’il ne doit pas y avoir une personne qui ordonne qu’on prenne sa parole de manière générale si ce n’est celle du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). Certes, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Suivez ceux qui viendront après moi, Abî Bakr et ’Oumar. » [3] Et : « S’ils obéissent à Abû Bakr et ’Oumar ils seront sur la bonne voie. » [3] [4]

Notes

[1Coran, 3/132

[2Rapporté par at-Tirmidhî et Ibn Mâdja

[3Rapporté par Muslim

[4Kitâb ul-’Ilm de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.178

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS