Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > Le Jeûne > Ramadhân > Écouter de la musique pendant le mois du Ramadhân

Écouter de la musique pendant le mois du Ramadhân

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

dimanche 5 juillet 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Les preuves du Qor’ân et de la Sounnah indiquent l’interdiction d’écouter les instruments de musique et leurs auteurs. Allâh – Ta’âla – dit : « Et, parmi les hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allâh » [1] ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd et d’autres ont dit : « ce sont les chants ». Il n’y a pas de doute que les instruments de musique et les chants entrent dans les plaisants discours qui égarent hors du chemin d’Allâh.

Dans le Sahîh al-Bukhârî, certains savants ont expliqué dans leurs annotations, que cela est relié au hadîth : « Il y aura des gens dans ma communauté qui vont rendre licite l’adultère, la soie, le vin et les instruments de musique » ce hadîth est clair quant à son caractère illicite. La présence de choses licites n’est que parce qu’il y a aussi des choses illicites. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a certes dit la vérité.

Les gens de la Communauté de Muhammad pratiquent certes les instruments de musique et les chants dans la complaisance et l’indifférence totale. Il est obligatoire pour le musulman de suivre ce qui a été rapporté dans le Qor’ân et la Sounnah, et de délaisser pendant le mois du Ramadhân à plus forte raison, de par le fait du bienfait de ce mois et autres à ce sujet. [2]

P.-S.

Sur le même sujet : Musique et chants

Notes

[1Coran, 31/6

[2Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.63

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS