Le chemin des anciens pieux

Accueil > Fatwas > Fatwas sur la femme musulmane > De la participation des femmes au Djihâd

De la participation des femmes au Djihâd

Ibn Hajar al-’Asqalânî (rahimahullâh)

mardi 14 janvier 2003, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Anas (radhiallâhu ’anhu) rapporte : « Le Jour de Ouhoud, les Musulmans prirent la fuite, abandonnant le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam)...J’ai vu ’Aisha Bint Abî Bakr et Oumm Soulaym : elles avaient retroussé leurs jupes, et je voyais les bracelets de leurs chevilles. Elles sautaient, portant des outres, qu’elles vidaient dans les bouches des Musulmans ; puis elles retournaient les remplir, et revenaient les vider encore dans les bouches des Musulmans... » [1]

Je n’ai jamais vu mentionné dans aucun [des hadîth portant sur la participation des femmes aux expéditions militaires] le fait qu’elles aient combattu.

C’est pourquoi Ibn Mounîr a dit : « Le titre du chapitre mentionne le combat, alors que ce n’est pas dans les hadîth. Soit al-Boukhârî a voulu dire que l’aide apportée par les femmes lors du combat est un combat, soit il a voulu dire que puisqu’elles étaient capables de porter à boire aux blessés, etc..., elles devaient être prêtes à se défendre - ce qui est le plus probable. »

Mouslim donne un autre récit rapporté par Anas, selon lequel Oum Souleym avait emporté un poignard lors de la bataille de Hounayn, et avait dit : « Si l’un des polythéistes s’approche de moi, je l’éventrerai avec. » [2]

Notes

[1Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[2Fath ul-Bârî bi-Charh Sahîh al-Boukhârî de l’imâm Ibn Hajar al-’Asqalânî, 6/96

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS