Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Coran > Commentaire du Coran > Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l’ont pas appliquée

Commentaire de la Parole du Très Haut

Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l’ont pas appliquée

Ibn Kathîr & Ibn Sa’dî

samedi 9 mai 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Allâh – Ta’âla – dit : « Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l’ont pas appliquée sont pareils à l’âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d’Allâh et Allâh ne guide pas les gens injustes. » [1]

Ibn Kathîr (rahimahullâh) a expliqué qu’Allâh – Ta’âla - diffame les Juifs auxquels la Torah fut révélée pour observer ses enseignements, mais ils n’ont rien conçu ni mis aucune de ses lois en œuvre. Il les compare à un âne chargé de livres qui lui constituent un fardeau, mais lui ne connaît rien de ce qu’il porte. Les Juifs, de leur part, ont retenu la Torah par cœur mais sans comprendre le contenu ni méditer sur ses enseignements. Au contraire, ils ont déformé son contenu et falsifié son texte. Ils sont donc pires qu’un âne, c’est pourquoi Allâh – Ta’âla - dit ailleurs : « Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. » [2] Et il est dit sur eux : « Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d’Allâh et Allâh ne guide pas les gens injustes. » [3]

SHeikh ‘Abder-Rahmân Ibn Sa’dî (rahimahullâh) a expliqué qu’Allâh a rappelé Ses bienfaits à l’égard de cette communauté, ceux à qui Allâh a envoyé le Prophète illettré, et à qui Allâh a accordé des spécificités et des particularités qu’Il n’a pas donné à d’autres qu’eux. Cette communauté qui détient la préexcellence sur les autres communautés, parmi les premières et les dernières, cela même jusqu’aux Gens du Livre qui prétendent être des savants et des Rabbins véridiques. Allâh a ordonné à ceux à qui Il a chargé la Thora parmi les Juifs comme les Chrétiens, d’apprendre et de mettre en application cela. Ceci dit, ils ne l’ont pas mis en pratique, et n’ont pas respecté ce qu’Allâh leur a confié. Ils n’ont donc pas de mérite pour cela. Leur exemple est à l’exemple d’un âne qui porte sur son dos des livres de science. Est-ce que cet âne peut tirer profit des livres qu’il porte sur son dos ? Et est-ce que cet âne tire un quelconque mérite à porter cela ? Ou bien son bénéfice n’est que de les avoir portés ? Ceci est à l’exemple des Gens du Livre qui n’ont pas mis en œuvre ce qu’il y a dans la Thora, et qui contient un des plus grands ordres qui est de suivre Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa salam) et la bonne nouvelle de sa venue, ainsi que d’avoir foi en ce avec quoi il est venu du Qor’ân. Ont-ils tiré un quelconque profit de la Thora, si ce n’est d’être perdus et en perdition, et de faire que celle-ci soit une preuve contre eux ? Cela est un exemple prestigieux qui représente leur situation. [4]

Notes

[1Coran, 62/5

[2Coran, 7/179

[3Tafsîr al-Qor’ân al-’Adhîm de Ibn Kathîr, 8/117

[4Tayssîr ul-Karîm al-Rahmân fî Tafsîr kallâmi al-Manân du SHeikh Ibn Sa’dî, p.1024

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS