Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > Innovations > Célébrer la naissance du Prophète

Célébrer la naissance du Prophète

lundi 13 octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quel est le jugement de la Législation sur la célébration de la naissance du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) au mois de « Rabî` al-Awal » afin de le glorifier ? Les compagnons l’ont-ils fait ? Est-il permis d’assister aux soirées organisées dans ce but ?

SHeikh ’Abdullâh Ibn Houmeid (qu’Allâh le préserve) dit que célébrer la naissance du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) est une innovation. Et il n’y a aucune leçon à tirer de ceux qui disent que cela est une Sounnah. Ils disent, nous célébrons cet anniversaire par glorification et amour pour le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam). Nous leur répondons que l’amour et la glorification du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) ne se manifestent pas par des sacrifices (immolations) pour toi et les gens avec toi, ou des cris et gémissements. L’amour du Prophète et sa glorification consistent à suivre et appliquer les ordres qu’il a commandés, et s’interdire ce qu’il a proscrit. Tel est vraiment l’attestation du témoignage que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam), et c’est ce qui représente l’amour véritable de l’Envoyé (sallallahu ’alayhi wa salam).

Aussi, est-ce que les compagnons ont célébré la naissance du Prophète ? Sommes-nous meilleurs qu’eux en connaissance de ce qu’ils ne savaient pas ? Ils sont les meilleurs de cette communauté après le Prophète, et est-ce que Abû Bakr a célébré cette naissance ? Est-ce que ’Oumar « al-Fârouq » a célébré la naissance du Prophète ? Et ’Uthmân ? ’Alî ? Et les dix parmi les compagnons à qui a été annoncé le Paradis de leur vivant l’ont-ils fait ? Est-ce qu’un seul de tous les compagnons a célébré la naissance de l’Envoyé ? Jamais, tu n’en trouveras pas un seul. Les suiveurs (des compagnons) comme az-Zouhrî, al-Awzâ’î, l’imâm Abû Hanîfa, ’Amrou Ibn Marzoûq et d’autres qu’eux, ont-ils célébré la naissance de l’Envoyé (sallallahu ’alayhi wa salam) ? Jamais, et tu n’en trouveras pas un seul. Que ce soit la première, ou la deuxième ou encore la troisième génération, nous ne connaissons rien de cela parmi eux. Est-ce que ceux qui maintenant célèbrent cette naissance sont meilleurs que ces générations vénérables ? Au contraire, nous leur répliquons la parole de Ibn Mass’oûd - cela à l’égard de ceux qui appliquent la célébration du Prophète : « Vous avez certes innové injustement, ou vous pensez surpasser les compagnons de Muhammad en connaissance. »

Ce qui veut dire que vous prétendez connaitre une chose que les compagnons de l’Envoyé d’Allâh ne savaient pas, ou que vous avez ajouté du bien à des choses que les compagnons ne connaissaient pas, ni même ceux qui sont venus après eux, et ceux encore après eux. Et si vous dites que c’est une Sounnah ; nous vous répondons alors que la religion n’était peut-être pas complète, et il a fallu que vous la complétiez avec cette Sounnah ! N’avez-vous pas lu la Parole d’Allâh - Ta’âla - qui dit : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islâm comme religion pour vous. » [1] La religion est parfaite, elle n’a aucunement besoin de quelconque ajout. [2]

Les savants de Lajnah disent que rendre hommage au Prophète et le respecter se fait par la foi en tout ce qu’il a transmis de la part d’Allâh et en suivant sa Législation au niveau de la croyance, de la parole, de l’acte et de la morale, tout en s’abstenant d’introduire des nouveautés dans la religion, dont cette célébration de la fête d’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam). [3]

SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) dit qu’il est interdit de célébrer la naissance du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) comme celle de quiconque. Cela est une innovation et une chose nouvelle dans la religion. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) ne l’a pas fait, comme ses compagnons ne l’ont pas fait, comme personne d’autres parmi les compagnons et ceux qui sont venus après eux des meilleures générations. Ils étaient les plus savants dans la Sounnah, ils aimaient le plus le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) et suivaient mieux sa Législation que ceux qui sont venus après eux. [4]

Notes

[1Coran, 5/3

[2Fatâwa wa Douroûs fîl-Masdjid il-Harâm du SHeikh ’Abdullâh Ibn Houmeid, p.130-131

[3Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/23

[4Madjmou’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 1/178

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS