Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Hadîth > Commentaire de Hadîth > Allâh est beau et Il aime ce qui est beau

Allâh est beau et Il aime ce qui est beau

Ibn Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

samedi 18 avril 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Ce hadîth « Allâh est beau et Il aime ce qui est beau » [1] englobe la beauté vestimentaire, mais contiens pareillement de part son sens général, la beauté de toute chose, comme dans le hadîth : « Allâh est propre et aime la propreté. » [2] Et dans le hadîth authentique : « Allâh est bon et n’accepte que ce qui est bon. » [3] Dans les sounans il y a le hadîth qui dit : « Allâh aime voir les effets de Ses bienfaits sur Son adorateur. » [4] Notamment le hadîth d’après Abû al-Ahwâs al-Djouchamî : Le Prophète me vit habillé en haillons et me dit : « Possèdes-tu quelque bien ? » Je lui dis : « Toutes les sortes de biens dont Allâh m’a fait don : chameaux, ovins. » Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) me dit alors : « Fais donc en sorte que les effets des bienfaits et de la grâce d’Allâh apparaissent sur toi. » [5] Allâh – Subhânahu - aime voir apparaître les effets de Ses bienfaits sur Son adorateur, car cela participe de la beauté qu’Il aime, et c’est une façon de Le remercier pour Ses bienfaits. Cependant, la gratitude est une beauté intérieure, et Allâh aime voir se manifester la beauté apparente par le bienfait, et la beauté intérieure par la gratitude. Allâh aimant la beauté, c’est la raison pour laquelle Il a fait descendre pour Ses adorateurs les vêtements et parures qui embellissent leur aspect, et la piété qui embellit leur for intérieur.

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a aussi dit : « La modestie fait partie de la foi. » [6] De plus, Allâh a blâmé les gaspilleurs. Le gaspillage concerne aussi bien la nourriture et la boisson que les vêtements. Concernant cette divergence, nous dirons : la beauté de l’apparence et des vêtements se partage en trois catégories : L’une d’elles est louable, l’autre est blâmable, et la dernière n’est ni louable ni blâmable.

La beauté louable est celle faite pour Allâh et qui aide à obéir à Allâh, à exécuter Ses ordres et à répondre à Ses appelles. Ainsi le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) se faisait beau pour accueillir les délégations. Il en est de même pour l’armure que l’on porte pour combattre, ou le fait de porter de la soie et se présenter avec dans une bataille. Tout cela est louable si fait dans le but de faire triompher la Parole d’Allâh, de secourir Sa religion et d’intimider l’ennemi.

La beauté blâmable est celle faite pour ce bas monde, pour le pouvoir, par vanité et orgueil. C’est celle utilisée pour parvenir à l’apaisement des désirs et qui devient alors un but en soi et le plus représentatif des objectifs de l’adorateur. En effet, beaucoup de personnes n’ont d’autre motivation que cela.

La beauté qui n’est ni louable ni blâmable est celle qui ne représente non les caractéristiques du premier type de beauté, ni celle du second. [7]

Notes

[1Rapporté par Muslim

[2Rapporté par at-Tirmidhî

[3Rapporté par Muslim

[4Rapporté par at-Tirmidhî

[5Rapporté par Ahmad, Abû Dâwoud, at-Tirmidhî et an-Nassâ-î

[6Rapporté par Abû Dâwoud, Ibn Mâdja et al-Hâkim

[7Al-Fawâ-îd de Ibn al-Qayyîm - contrôlé par Bakr Abdullâh Abû Zaîd, p.268-271

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS