Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • L’attachement au suivi authentique et l’interdiction de l’innovation

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    4 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Parmi les caractéristiques des anciens pieux, il y a le fait qu’ils s’efforçaient de suivre la (Sounnah authentique) et s’interdisaient l’innovation. L’époque et les circonstances peuvent conduire à innover dans le prêche, mais pourquoi ? Parce que le prêcheur est désireux à la base : il veut réussir dans son prêche, et veut faire passer son message aux gens, de sorte que le souci qu’il a pour ce bien visé peut le pousser à innover dans son prêche et les sujets engagés, qui ne (...)
  • Savoir que le prêche n’est que pour Allâh

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    1er mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Parmi les caractéristiques des anciens pieux, il y a le prêche qui ne doit être destiné que pour Allâh. C’est-à-dire d’être sincère dans le prêche à Allâh. Le prêche ne doit pas être au bénéfice de quiconque, ou pour un SHeikh, ou pour soi-même, ou pour une tribue, ou un pays, ou un dogme de pensée, ou un groupe en particulier. Parce que cela doit être pour rapprocher la créature à Allâh – Djallah wa ‘Ala, et qu’elle aime Allâh – Subhânahu wa Ta’âla – et qu’elle l’adore Lui Seul (...)
  • Le fait d’applaudir et de siffler ?

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    26 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Est-ce que les applaudissements et les sifflets sont permis ?
    Cela est en réalité blâmable quand cela ne concerne pas l’adoration. C’est-à-dire applaudir et siffler en dehors de ce qui est fait sous forme d’adoration. C’est-à-dire encore d’en faire un acte d’adoration. Cela est donc considéré comme blâmable et contredit la tradition des musulmans, et cela fait partie des coutumes des gens de l’époque préislamique. Mais si cela est fait dans un but d’adoration, c’est alors (...)
  • « Ce groupe de ma communauté restera toujours triomphant »

    SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve)

    24 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ce groupe de ma communauté restera toujours triomphant sur le droit chemin et continuera à l’être contre ses opposants. Ceux qui les trahiront seront incapables de leur causer le moindre tort. Ces musulmans resteront sur ces positions jusqu’à l’heure du Jugement. » [Rapporté par al-Bukhârî et Muslim]
    Ce sont ceux qui représentent les Gens de la Sounnah et du Groupe, les gens de la vérité, ceux qui constituent le Groupe (...)
  • « Certains discours sont d’une éloquence tenant de la sorcellerie. »

    SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve)

    24 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Deux hommes sont venus de l’Est et ont fait des discours, et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Dans l’éloquence, il y a de la sorcellerie. » et dans une autre version : « Certains discours sont d’une éloquence tenant de la sorcellerie. » Rapporté par al-Bukhârî.
    Cela, auprès des gens de science, s’explique de deux manières :
    La première manière est que ce qui est voulu par le hadîth, est que c’est une éloge du discours qui éclaircit et explique la vérité, par (...)
  • Celui qui récite le Coran sans le comprendre est-il récompensé pour cela ?

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    18 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Celui qui récite le Coran sans le comprendre est-il récompensé pour cela ?
    Le Noble Qor’ân est béni, comme Allâh – Ta’âla – le dit : « [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent. » . Celui qui le récite en sera récompensé, qu’il comprenne ce qu’il récite ou qu’il ne le comprenne pas. Toutefois, il ne convient pas que le croyant se contente de lire un livre dont il doit appliquer le (...)
  • Écouter le Qor’ân à partir de la radio ou une cassette ?

    Sheikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)

    17 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLlehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Est-ce que le fait d’écouter le Qor’ân à partir de la radio ou d’une cassette apporte t-il une récompense ?
    Oui, lorsque tu écoutes le Qor’ân, tu entres dans la Parole : « Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l’oreille attentivement et observez le silence. » . Tu es alors dans un énorme bien. Tu es ainsi associé dans la récitation du récitateur qui pour chaque lettre qu’il récite, la récompense peut-être multipliée par dix fois. Je conseille à l’ensemble de mes frères (...)
  • « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc... »

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    17 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il y a dans ce verset la preuve que le chemin d’Allâh est unique. Il dit – Ta’âla : « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc » Il y a dans la preuve de ce verset, le fait qu’Allâh – ‘Azza wa Djal – a ordonné de suivre ce chemin après qu’Il ai apporté la preuve évidente. Allâh – Ta’âla – dit : « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude » Et dans l’indication de Sa Parole : « Et voilà » est ce qui indique le sentier authentique et la Sounnah, qui figure dans le (...)
  • « Malheur à celui qui se laisse asservir par le dinar »

    Règles & fondements

    15 avril, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Abû Houreira (radhiallâhu ‘anhu) rapporte que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Malheur à celui qui se laisse asservir par le dinâr. Malheur à celui qui se laisse asservir par le dirham, par les couvertures et les tissus ; celui qui est content quand on lui en donne, et mécontent quant on lui en prive. » Rapporté par al-Bukhârî.
    • Ce qu’il y a à prendre du hadîth :
    1) - L’adoration est ce à travers quoi on vise la Face d’Allâh – ‘Azza wa Djal, et la demeure de (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 477


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.