Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • L’exhortation par le Coran

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    23 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    L’exhortation en Islâm est le rappel des règles législatives associées aux mises en garde et aux bienfaits. C’est-à-dire que tu dises par exemple : il est obligatoire que tu fasses ceci ou cela, crains Allâh et applique les obligations d’Allâh à ton égard et ainsi de suite.
    La plus grande des exhortations est le Livre d’Allâh – ‘Azza wa Djal. Certes Allâh dit : « Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide (...)
  • La communauté n’est pas protégée du polythéisme

    SHeikh Muhammad Ibn Abdullâh as-Sabîll (rahimahullâh)

    17 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Que dire de ceux qui prétendent que cette communauté ne peut pas tomber dans le polythéisme, parce qu’elle dit qu’il n’y a pas de divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh, et que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh ?
    Le fait de prononcer les deux attestations de foi ne protège pas le musulman de tomber dans le polythéisme. Bien au contraire, il a été mentionné une mise en garde rude à l’égard des musulmans contre le polythéisme. Comme Allâh – Ta’âla – le dit : (...)
  • Parmi les livres à avoir à la maison

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    14 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Quels sont les meilleurs livres à avoir dans une maison, c’est-à-dire, à l’exemple de Riyâdh as-Sâlihîn (le jardin des vertueux) présent dans toutes les maisons ? Quels sont les livres nécessaires que vous voyez dans ce sens ?
    Dans le domaine du commentaire du Qor’ân, il y a le Tafsîr de Ibn Kathîr. Dans le domaine du Tawhîd, il y a les livres réputés des imâms du prêche, comme Tayssîr al-‘Azîz al_hamîd du fils du SHeikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb, ou Fath ul-Madjîd, commentaire (...)
  • L’invocation en voyage seul ou en groupe

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    9 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Si tu es seul en voyage, tu invoques alors de manière individuelle en voyage. Par exemple : « Ô Seigneur ! Je Te demande dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte… » et ainsi de suite de l’invocation. Mais si tu n’es pas seul en voyage, et que tu es avec une autre personne, et au cas où ton invocation ne serait pas exhaussée, alors tu invoques dans le sens général pour réunir l’ensemble ; tu invoques pour toi et pour la personne avec qui tu es. Telle est la pratique de la (...)
  • Donner la Zakât al-Fitr avec des aliments différents

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    3 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Au sujet de la Zakât al-Fitr, doit-on la donner en dattes, ou en raisins secs, ou en orge, ou en farine ? Peut-on la donner aux proches qui n’en sont pas à la base bénéficiaires ? Peut-on la donner en équivalence ?
    Si l’aliment de base d’un peuple est de ce type, il est sans aucun doute permis de le donner. Mais peuvent-ils donner des aliments de base autres que ceux-là ? Tels que le riz ou le maïs, ou peut-on la sortir en blé ou en orge ? Il y a une divergence bien connue (...)
  • Ajouter à la Zakât al-Fitr à titre surérogatoire

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    3 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Celui qui doit payer la Zakât al-Fitr et sait que sa quantité est d’un Sâ’ mais y ajoute un surplus, et dit que cela est surérogatoire, est-ce réprouvé ?
    Louanges à Allâh. Oui, cela est permis sans aucune désapprobation selon la majorité des savants, notamment ach-Châfi’î, Ahmad et d’autres. La désapprobation de l’acte n’est rapportée que de Mâlik. Ce qui est interdit, c’est de donner moins que ce qui est exigé selon l’avis unanime des savants. Cependant, est-il obligatoire de (...)
  • Le nom des anges de Mounkar et Nakîr ?

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    2 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Est-ce que le hadîth qui indique le nom des anges de Mounkar et Nakîr est authentique ?
    Tout à fait. Le hadîth indiquant que les deux anges qui interrogeront dans la tombe se nomment Mounkar et Nakîr, est un hadîth bon (Hassan) selon certaines voies. Il a été authentifié par un groupe des Gens de science qui confirment les noms Mounkar et Nakîr.
    Il ne faut pas entendre que Mounkar est le fait de ce qui est réprouvé, de renier les tombes et leurs épreuves. Mais ce qui est (...)
  • Tenir le Qor’ân et le lire dans la prière ?

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    30 juin, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Est-il permis de tenir et lire le Qor’ân dans la prière obligatoire ?
    Non, cela n’est pas permis dans la prière obligatoire. Qui est celui qui tient le Qor’ân ? Tu m’informes qu’il le porte dans la prière obligatoire. Ce n’est alors pas permis dans la prière obligatoire. Pour ce qui est de prendre le Qor’ân dans la prière, il a été rapporté des anciens pieux prédécesseurs qu’ils le faisaient dans les prières surérogatoires. Mais de le faire dans la prière, cela ne constitue pas une (...)
  • Quel est le sens de psalmodier le Qor’ân ? Et quel est son jugement ?

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    28 juin, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    La signification de la Psalmodie du Qor’ân fait l’objet de divergence chez les Gens de science, et le dire le plus authentique à ce sujet parmi eux est que psalmodier est le fait d’embellir sa voix. Cela comme ce qui a été rapporté de Abû Houreirah (radhiallâhu ‘anhu) qui dit : le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ne fait pas parti des nôtres celui qui ne psalmodie pas le Qor’ân. » C’est-à-dire, le fait de ne pas embellir sa voix. Il a été authentifié que le (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 504


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.