Manhajulhaqq.com

 

Ibn ’Abbâs a dit : « Tous les savants mourront et les traces de la vérité disparaîtront progressivement, jusqu’à ce que le nombre des ignorants augmente. Certes, une fois les savants partis, ils œuvreront par ignorance, pratiqueront leur religion sans vérité et s’égareront du droit chemin. »

Wakî’ a dit : J’ai entendu de Soufyân ath-Thawrî : « Je ne connais pas une chose dans l’adoration, qui soit meilleure que celui qui enseigne aux gens la science. »

 

Nouveaux articles

  • L’importance d’appartenir à la Salafiyah

    SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

    27 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve) a expliqué que celui qui n’appartient pas à la Salafiyah, n’est pas dans la voie des anciens pieux, même s’il dit qu’il est musulman, car il adopte par cette pensée une méthodologie qui contredit la voie des prédécesseurs. Il contredit la voie de ceux qui ont été avant et après les anciens pieux, ainsi que le dogme de pensée des prédécesseurs. Il faut délaisser ce type de propos et étudier la science bénéfique, ainsi que suivre la (...)
     
  • La voie Salafî modérée sans excès ni négligence

    SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

    27 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    L’éminent savant et Mouftî SHeikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdullâh Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) a expliqué que la Salafiyah est la voie légiférée, indiquée par le Qor’ân et la Sounnah. Cette magnifique voie répond à l’ordre d’Allâh dont l’application de sa science sont ses Compagnons (qu’Allâh les agrées), qui ont reçu la religion de Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa salam).
    La Salafiyah véridique est la voie des anciens pieux qui ont l’honneur dans la méthodologie disciplinée, dans ses (...)
     
  • Concernant le comportement du musulman à l’égard du non musulman

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    25 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le comportement du musulman à l’égard du non musulman, se traduit par le fait que le non musulman qui ne partage pas la même foi que le musulman, ne signifie que le musulman doit être rudimentaire dans son comportement vis-à-vis de lui, bien au contraire, il doit adopter un bon comportement envers lui, tant par la parole que par les actes. Quant à la parole, Allâh - ’Azza wa Djal - dit : « d’avoir de bonnes paroles avec les gens » et Il dit : « Allâh ne vous défend pas (...)
     
  • Le Tawhîd est la plus importante des obligations

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    21 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Tawhîd est le plus important car le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a commencé par cela dans son appel à l’Islâm. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a appelé les gens uniquement au Tawhîd pendant de nombreuses années. Sans rendre obligatoire la prière, la Zakât, le jeûne et le Hadj. C’est une situation bien connue, c’est-à-dire, le fait qu’il ait consacré son ordre au Tawhîd en dehors de tout autre. Car il a commencé par ce qui était le plus important. Comme le (...)
     
  • Les fêtes sont soumises à des règles religieuses

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    14 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Les fêtes sont soumises à la Législation religieuse, aux voies et règles aux sujets desquels Allâh – Subhânahu – dit : « A chaque communauté, Nous avons assigné un culte à suivre. » Comme la Qiblah, la prière et le jeûne. Il n’y a aucune différence entre le fait de participer aux fêtes des mécréants, partager leurs lois et règlements, et leurs méthodes d’application. L’acceptation de toutes les manifestations de la fête, implique nécessairement l’acceptation de la mécréance. Une (...)
     
  • Ibn Taymiyyah se désavoue des Khâridjites et de leurs adeptes

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    10 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Les Khâridjites ont été les plus mauvais avec les musulmans que quiconque. Il n’y a pas un groupe qui a été aussi mauvais avec les musulmans si ce n’est eux, ni chez les Juifs, ni chez les Chrétiens. Leurs efforts ont été portés sur le fait de tuer tout musulman qui n’était pas en accord avec eux, en rendant licite le sang des musulmans, leurs biens, en tuant leurs enfants et les rendant mécréants. Ils étaient pourtant religieux, mais avec cela, ils portaient à la base (...)
     
  • Le fondement dans l’adoration et les coutumes

    Ibn Taymiyyah & Ibn Uthaymîn

    6 février, par Ismaïl Ibn Hadi

    « La règle dans l’adoration, est que rien n’est prescrit si ce n’est ce qu’Allâh a prescrit. Et la règle dans les coutumes (ou affaires sociales), est que rien n’est interdit, en dehors de ce qu’Allâh a interdit. »

     

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 252


| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 / 2015©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS