Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • La science utile et les savants

    Règles & fondements

    26 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Recherchez la science utile. Et la recherche de la science utile se fait par l’intermédiaire des savants, que ce soit dans les écoles, les instituts, les universités, ou les mosquées. Participez aux cours des savants bien connus pour leur science et leur droiture, et craignez Allâh – ‘Azza wa Djal – vis-à-vis des pensées fourvoyées, et des paroles étrangères influençables. Soyez avec les savants pieux qui dirigent vers la voie authentique. Prenez d’eux le Dogme de croyance, la (...)
  • Retarder la prière du ‘Ichâ

    Règles & fondements

    25 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    La prière du ‘Ishâ doit être accomplie avant la moitié de la nuit. Car il n’est pas permis de la retarder au-delà de la moitié de la nuit, compte tenu de la parole du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) : « Le temps de la prière ‘Ishâ prend fin à la moitié de la nuit. »
    Vous devez effectuer cette prière avant la moitié de la nuit selon les données du calcul astronomique car la nuit peut augmenter ou diminuer. Aussi faut-il tenir compte de la moitié des heures de la nuit. Si (...)
  • « Toute personne qui meurt sans rien associer à Allâh, rentre au Paradis… »

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    19 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Djibrîl est venu me voir et m’a annoncé la bonne nouvelle que toute personne de ma communauté qui meurt sans rien associer à Allâh, rentre au Paradis ». Abû Dhar a dit : « Même s’il commet la fornication et vol ? » Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Même s’il commet la fornication et vol. » Rapporté par al-Bukhârî.
    Cela ne veut pas dire que la fornication et le vol sont des actes faciles. Bien au contraire, ce (...)
  • Allâh a interdit l’Enfer à celui qui dit qu’il n’y a aucune divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    14 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Allâh a interdit l’Enfer à celui qui dit qu’il n’y a aucune divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh, en recherchant la satisfaction d’Allâh. » Quiconque prononce cette parole en recherchant la satisfaction d’Allâh, Allâh lui interdit l’enfer, pourquoi ? Car il prononce cette parole et applique ce que cette parole énorme contient, en mettant en œuvre les obligations religieuses et en délaissant les choses prohibées. (...)
  • Délaisser un des piliers de l’Islâm est de la mécréance

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    13 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Lorsqu’une personne délaisse un des piliers de l’Islâm, devient-elle mécréante pour autant ?
    Nous disons que lorsqu’une personne ne témoigne pas qu’il n’y a nulle divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh, et que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh, elle est certes mécréante selon le consensus des savants. Il n’y a aucune divergence à ce sujet. Mais quant au fait de délaisser la prière, la Zakât, le Jeûne, le Pèlerinage ou un seul de ces piliers, il y a alors sur cela une (...)
  • La prière de Dhouha (de la matinée)

    Règles & fondements

    8 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    La prière de Dhouha (de la matinée) est une Sounnah, et non une obligation. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a été interrogé sur les cinq prières qui sont la prière du Fajr, le Dhouhr, le ‘Asr, le Maghreb et la prière du ‘Ichâ, et lorsqu’il lui a été demandé : « Y a t-il d’autres prières que je dois accomplir ? » - Il répondit : « Non, en dehors des prières surérogatoires. » Les prières surérogatoires ne lui étaient pas obligatoires en dehors des cinq prières. Les prières (...)
  • Lire le Qor’ân en groupe d’une seule voix

    SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)

    8 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Quelle est la vision de la religion sur le fait de lire le Qor’ân en groupe d’une seule voix après la prière du matin ou du coucher du soleil, car certains frères nous disent que cela est une innovation ?
    La récitation du Noble Qor’ân fait partie des actes d’adoration légiférés par Allâh à Son serviteur, et expliqués à Son Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam). Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) récitait le Qor’ân et ses compagnons écoutaient sa récitation, et tiraient (...)
  • L’attachement au suivi authentique et l’interdiction de l’innovation

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    4 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Parmi les caractéristiques des anciens pieux, il y a le fait qu’ils s’efforçaient de suivre la (Sounnah authentique) et s’interdisaient l’innovation. L’époque et les circonstances peuvent conduire à innover dans le prêche, mais pourquoi ? Parce que le prêcheur est désireux à la base : il veut réussir dans son prêche, et veut faire passer son message aux gens, de sorte que le souci qu’il a pour ce bien visé peut le pousser à innover dans son prêche et les sujets engagés, qui ne (...)
  • Savoir que le prêche n’est que pour Allâh

    SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    1er mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Parmi les caractéristiques des anciens pieux, il y a le prêche qui ne doit être destiné que pour Allâh. C’est-à-dire d’être sincère dans le prêche à Allâh. Le prêche ne doit pas être au bénéfice de quiconque, ou pour un SHeikh, ou pour soi-même, ou pour une tribue, ou un pays, ou un dogme de pensée, ou un groupe en particulier. Parce que cela doit être pour rapprocher la créature à Allâh – Djallah wa ‘Ala, et qu’elle aime Allâh – Subhânahu wa Ta’âla – et qu’elle l’adore Lui Seul (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 477


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.